Commémorations du centenaire de la bataille de Verdun (Meuse)

Cent ans après les combats de Verdun qui firent 300 000 morts dans les deux camps, les chefs d’État français et allemand ont présidé les cérémonies d’hommage le 29 mai. Ces commémorations de la Grande Guerre ont fortement mobilisé les unités de gendarmerie pour assurer la sécurité de l’événement.

Au total, ont été engagés sur le dispositif : 241 gendarmes départementaux, des gendarmes mobiles (1 GTG et 6 escadrons de gendarmerie mobile), 110 réservistes, 12 cavaliers de la Garde républicaine, 90 motocyclistes, 4 motos tout terrain, des moyens aériens, fluviaux, deux équipes cynophiles et autres moyens spécialisés (CPGC, état-major Région, Antenne GIGN…).

Les missions étaient diverses : contrôle et interdiction de zones et des axes, sécurisation des flux sur route et à la gare ferroviaire TGV, fouilles et contrôles des personnes invitées, accueil et escorte des autorités, des 3500 invités et des 4000 jeunes français et allemands participants à la scénographie, escorte des chefs d’État par la Garde républicaine.

La sécurisation des sites de commémoration s’est effectuée aux côtés de l’armée de Terre et de la police sarroise (Allemagne), notamment grâce à la mise en place de moyens radio communs relayés par les spécialistes des systèmes d’information et de communication de la gendarmerie. Le tout était coordonné depuis le centre opérationnel de la préfecture et le poste de commandement tactique de la gendarmerie.

Source : Gendarmerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>