César 2021: « No culture, no future »… Corinne Masiero finit « à poil » pour soutenir les intermittents

ACTIVISME La comédienne a profité du César du meilleur costume pour faire passer un message au gouvernement

640x410_corinne-masiero-mise-nue-soutenir-intermittents-lors-cesar-le12-mars-2021Corinne Masiero s’est mise à nue pour soutenir les intermittents lors des César, le12 mars 2021. — Bertrand GUAY / AFP / POOL

Elle n’a pas eu besoin d’un long discours pour faire passer un message choc. Lors de la cérémonie des César, vendredi, Corinne Masiero remettait le prix du meilleur costume. Et l’héroïne de la série Capitaine Marleau en a profité pour se mettre à nu afin de soutenir les intermittents du spectacle particulièrement frappés par le coronavirus, avec un secteur de la culture et du spectacle vivant mobilisé avec le mouvement d’occupation des théâtres.

Capture d’écran 2021-03-15 à 14.36.29

La comédienne est arrivée sur la scène de l’Olympia dans un costume de Peau d’âne, avant de l’enlever pour révéler en-dessous une robe ensanglantée de Carrie au bal du diable. L’effeuillage se termine par « Qui veut la peau de Roger… l’intermittent ». Côté pile, l’inscription « No culture, no future ». Côté face : « Rend nous l’art, Jean », un jeu de mots bien senti adressé au Premier ministre, avec une référence à François Fillon. « Maintenant, on est comme ça, tout nus », conclut Corinne Masiero. Une performance qui a divisé Twitter mais a réussi à traverser l’Atlantique, jusqu’au site hollywoodien Deadline.

Capture d’écran 2021-03-15 à 14.38.03

« Mes enfants peuvent aller chez Zara mais pas au cinéma »

Dans un style plus ou moins policé, plusieurs personnalités du grand écran ont également profité de la tribune pour partager l’inquiétude du cinéma, et d’autres lieux culturels toujours soumis à la fermeture. « Mes enfants peuvent aller chez Zara et pas au cinéma… C’est incompréhensible ! On a besoin d’une volonté politique pour que le cinéma continue d’évoluer, vous devez porter cette responsabilité en tant que ministre », a ainsi déclaré à l’intention de la ministre de la Culture Stéphane Demoustier en recevant le César du meilleur scénario pour La fille au bracelet.

« Ce qui nous manque, c’est ce qui nous lie, les émotions qu’on vit ensemble […] Alors ouais, on a hâte de vous retrouver ! », avait déclaré de son côté la maîtresse de cérémonie, Marina Foïs, aux téléspectateurs dès dans son intervention liminaire.

Face à elle, une salle de l’Olympia à moitié vide, où seuls ont pu prendre place, pour des raisons sanitaires, les nominés et une poignée d’autres personnalités, évidemment masquées. De son côté, la ministre de la culture Roselyne Bachelot avait fait passer « un message d’espoir » : « Nous sommes en train de bâtir avec la filière les conditions de réouverture de salles », a-t-elle assuré avant d’entrer à l’Olympia.

Source : 20 Minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>