Cent gendarmes organisent une battue pour retrouver Julie Michel

Le port de l'Hers où est organisé une battue pour retrouver Julie Michel. PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI - LAURENT GAUTHEY

Le port de l’Hers où est organisé une battue pour retrouver Julie Michel.

PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI – LAURENT GAUTHEY

Le groupement de gendarmerie de l’Ariège ratisse le Port de l’Hers, où Julie Michel, une Auxerroise de 26 ans, a disparu au mois de juillet.

Deux mois après la disparition de Julie Michel, les gendarmes du groupement de l’Ariège se sont lancés, hier, dans une grande battue à 1.500 m d’altitude. L’Auxerroise, âgée de 26 ans, n’a pas donné signe de vie depuis le 17 juillet dernier.

« Géolocalisation de son téléphone portable »

Sa voiture avait été retrouvée le 31 juillet, au col du Port de l’Hers. Le point de départ des recherches organisées hier par les militaires ariégeois. « Une centaine de gendarmes, appuyés par une équipe cynophile et un hélicoptère seront sur place » jusqu’à ce soir, a-t-on appris hier auprès du groupement de gendarmerie de l’Ariège. Les militaires du peloton de gendarmerie de haute-montagne participent également au dispositif, destiné à « fermer la porte d’une façon quasi-certaine » de la piste de l’accident, selon le chef d’escadron Loïc Kervouen, officier adjoint de police judiciaire du groupement.

En attendant, un deuxième axe « plus environnementale » est exploité par les enquêteurs de la brigade des recherches de Saint-Girons, , selon le procureur de la République de Foix, Olivier Caracotch. Le magistrat avait décidé d’ouvrir, le 21 août dernier, une information judiciaire pour « disparition inquiétante ». Sous la direction d’un juge d’instruction, les investigations s’intéressent désormais à « l’entourage, la géolocalisation de son téléphone portable, ses courriels et la chronologie des déplacements » de Julie Michel.

Selon des sources concordantes, l’Auxerroise aurait été aperçue le 18 juillet au marché nocturne de Massat, à quinze kilomètres de l’endroit où son véhicule a été retrouvé. Un témoin affirme également avoir vu la jeune femme déjeuner près de sa voiture le lendemain, vendredi 19 juillet.

Hier, la mère de Julie Michel, Betty Lefebvre, a pris la route avec quatre de ses proches. Ils participeront, aujourd’hui, au deuxième jour de battue programmé par les gendarmes.

Willem van de Kraats

Source : L’Yonne.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>