Calvi : Il fonce délibérément sur un véhicule de gendarmerie et blesse légèrement un jeune jeune gendarme

Jeudi soir à l’entrée de Calvi, un conducteur circulant à vive allure a pris la fuite pour se soustraire à un contrôle. Rattrapé peu après il a délibérément foncé sur un véhicule de gendarmerie, blessant au passage un jeune représentant de l’ordre, avant de prendre à nouveau la fuite. Identifié, il a été interpellé ce vendredi matin à son domicile et placé en garde à vue

Calvi : Il fonce délibérément sur un véhicule de gendarmerie et blesse légèrement un jeune  jeune gendarme

On a frôlé la catastrophe jeudi soir à l’entrée de Calvi où un jeune gendarme a été légèrement blessé à une jambe par un automobiliste qui a foncé sur lui avant de percuter le véhicule de gendarmerie et de prendre la fuite.
Sans le sang-froid des gendarmes qui n’on pas fait usage de leurs armes, l’issue de cette affaire aurait pu en effet être bien plus dramatique.
Les faits se sont déroulé  à 22h30. En pleine agglomération calvaise, une patrouille du
peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie de CALVI (PSIG)  a
essuyé un refus d’obtempérer, et un gendarme a manqué de se faire renverser.
Alors qu’un véhicule roulait  à très vive allure au niveau du supermarché Casino
les Gendarmes en patrouille se sont aussitôt mis  à sa poursuite.
Intercepté une première fois sur la RT 30 le conducteur tentait à nouveau de  fuir les gendarmes
qui s’approchaient à pied  en enclenchant  une marche arrière sur plus d’ une centaine de
mètres.
Rattrapé une seconde fois,  visiblement décidé  à ne pas s’en laisser compter, il fonçait  cette fois délibérément sur eux et percutait  très légèrement un jeune gendarme adjoint ainsi que le véhicule des gendarmes, avant de prendre la fuite.
Identifié rapidement, le conducteur originaire d’une commune voisine de Calvi, connu des services de gendarmerie était identifié et  interpellé chez lui  ce matin, avant d’être placé en garde à
vue dans les locaux de la caserne Tramariccia à Calvi.
Il sera vraisemblablement présenté devant à un juge au parquet de Bastia.
En attendant, bien évidemment son permis de conduire lui a été retiré.
On l’a dit et on ne le répétera jamais assez, sans  le courage et le sang froid des gendarmes du PSIG qui ont pu identifier rapidement le conducteur et l’interpeller un peu plus tard, dans la séreinité, et sans faire usage de leurs armes, ces derniers ont évité  une issue bien plus dramatique pour ce véritable délinquant routier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>