Bouchain : le dossier gendarmerie aurait pu mettre les finances en péril

Après l’annulation des élections municipales de mars 2014, Ludovic Zientek a été élu maire en décembre dernier. Six mois après, il dresse un premier bilan de son action et fait notamment le point sur le dossier – brûlant – des logements de la gendarmerie.

 138165893_B975932401Z.1_20150629102439_000_GAN4OL2A6.1-0.jpg

En s’installant dans le fauteuil de maire, Ludovic Zientek s’est attaqué d’emblée au dossier gendarmerie, plus précisément les logements devant être construits pour les militaires, construction en sommeil depuis des mois. « Au bout de six semaines, nous avons trouvé deux investisseurs. Nous avons retenu Partenord Habitat, pour sa solidité financière et son expérience en matière de construction de casernes de gendarmerie. » Les travaux, réalisés boulevard de la République, doivent être lancés fin 2015, pour un an.

« Partenord va investir 3,5 millions d’euros. La commune n’est pas caution, c’est le Département qui l’est , ajoute le maire. Nous vendons le terrain à Partenord , pour 100 000 €. »

En ce qui concerne le chantier entamé à l’angle des rues Lalo, Debussy et Saint-Saëns, mais qui présente des malfaçons, une partie a vocation à être démolie. « En ce qui concerne le devenir de ce site, deux projets seront mis sur la table lors d’une prochaine commission travaux, en juillet ou septembre », précise le maire.

En se plongeant dans les documents laissés par son prédécesseur Jacques-Pierre Boltz, Ludovic Zientek a découvert que « le 30 décembre 2008 ce dernier a annoncé, en conseil municipal, souhaiter signer un bail emphytéotique administratif (BEA) avec la société Solefim pour la construction de la nouvelle gendarmerie. Le conseil a validé sa demande de signature. Dans l’heure qui a suivi, il a signé un BEA, mais avec Bouch’Gend , donc une autre société . Juridiquement, c’est très grave, il s’agit d’une tromperie, au sens juridique du terme, envers les élus du conseil municipal ».

Et Ludovic Zientek de dénoncer « le non-respect d’une délibération du conseil municipal » mais aussi le fait que « les statuts de la société Bouch’Gend n’avaient pas été déposés au moment de la signature, alors que le DGS de l’époque avait informé le maire qu’il ne devait pas signer… Il demandera sa mutation quelques semaines plus tard ».

Puis, fin 2009, Jacques-Pierre Boltz signe une cession de créances à titre de garantie, en cas de dépôt de bilan de Bouch’Gend, « pour plus de 3 millions d’euros, cela sans l’accord du conseil municipal ». Ludovic Zienteck poursuit : « Bouch’Gend avait demandé à la Société Générale de financer ces travaux, ce qui signifie qu’en cas de dépôt de bilan de l’entreprise, la ville de Bouchain devra rembourser la banque. Or c’est ce qui est arrivé : Bouch’Gend a déposé le bilan. » Pour éviter à la commune d’avoir à rembourser une telle somme, « des rencontres et des discussions ont été entamées avec la banque, annonce le maire. Une issue positive qui nous dégagerait de cette cession de créances est en bonne voie. »

La salle de sport : un « cadeau » empoisonné

Autre grief de Ludovic Zientek envers son prédécesseur : le rachat au Département, en 2012, pour 1 €, de la salle de sport du collège. Les 150 000 € de travaux de réhabilitation que nécessite la salle vont donc se retrouver à la charge de la Ville. « Il s’est précipité sans réflexion et sans demander au conseil général d’effectuer les travaux avant le rachat par la commune… », déplore le maire.

Un projet de maison médicale

Les rythmes scolaires. « Conformément à notre engagement, les activités proposées aux élèves sont gratuites. » D’après le maire, les aides de l’État et de la Caisse d’allocations familiales suffisent au financement. « Les activités sont encadrées par le personnel municipal, ce grâce à la réorganisation des services municipaux. »

Les projets à venir. Des travaux d’aménagement et d’embellissement sont prévus au Bassin Rond.

Une étude visant à l’installation de caméras de vidéo-protection dans la commune a été lancée, « en partenariat avec la gendarmerie », précise Ludovic Zientek. Une autre étude est menée, cette fois en vue de la construction d’une maison médicale.

Source  : La Voix du Nord

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>