Biterrois : une policière allemande en renfort sur le littoral pour l’été

imageMaike Schneider sert de lien avec les touristes allemands, très nombreux sur la station. A. K.

Maike Schneider, une jeune policière originaire d’Allemagne, a rejoint pour trois semaines les rangs des militaires de la brigade de Marseillan dans l’Hérault dans le cadre d’une coopération européenne.

Son uniforme tranche un peu avec celui de son collègue. Floqué d’un Polizei dans le dos, avec une casquette à rebords. Mais sur l’avenue de la Méditerranée, à Marseillan-Plage, il parle particulièrement aux touristes allemands. « Ils viennent me demander pourquoi je patrouille ici, alors je leur explique, le dialogue s’installe et ils trouvent cette collaboration intéressante », explique Maike Schneider.

8 000 Allemands entre Vias et Marseillan

Depuis le 23 juillet et jusqu’au 11 août, cette jeune femme de 24 ans, a quitté son poste à la police judiciaire et criminelle de Brandebourg, au nord de Berlin, pour intégrer la brigade de proximité de la station balnéaire.

Maike fait partie des renforts estivaux. Si la policière travaille avec les gendarmes dans le cadre de cette coopération européenne, « c’est parce qu’en Allemagne, il n’y a pas la distinction entre gendarmerie et police comme chez vous. Nous avons une police militaire qui ne s’occupe que des affaires de l’armée et une police qui gère tout ».

La présence de Maike Schneider renoue avec une collaboration entre les forces de l’ordre étrangères, interrompue il y a trois ans.

« Cette coopération s’inscrit dans la police de sécurité du quotidien. Nous avons, ici, environ 4 500 touristes allemands et 3 500 à Vias sur les 25 000 touristes étrangers des deux stations balnéaires. Ses missions prioritaires concernent le contact. Elle est allée se présenter dans les campings. Elle facilite aussi notre travail dans l’accueil du public. Si nous avons des plaignants d’origine allemande, elle permet de faire le lien, de traduire », explique le lieutenant Benoît Ramage, commandant la communauté de brigades de Marseillan.

image 
La jeune policière est intégrée dans les effectifs de la gendarmerie et assure les missions quotidiennes, toujours en binôme, ici avec le gendarme Léo Revel. – A. K.

Il est 11 h, Maike et Léo Revel, renfort, lui aussi, à la COB de Marseillan, sont appelés sur la plage. Depuis quelques jours, un homme s’obstine à venir à la mer avec son chien, malgré l’interdiction. Les touristes se plaignent. L’animal divague entre les enfants. Les observations des maîtres-nageurs ont glissé sur le propriétaire de l’animal comme sable entre les doigts. Son comportement a empiré. Alcoolisé, il devient agressif. Maike et Léo s’avancent vers l’homme en train de creuser dans le sable, le raisonnent et l’incitent à quitter la plage. Il s’exécute, embarque sac à dos et chien.

« Il a obtempéré, on ne le verbalise pas. C’est un sans domicile fixe et on ne veut pas aggraver sa situation. Il ne savait pas à qui confier son chien pendant qu’il se baignait alors il l’a emmené », explique le militaire.

Le binôme poursuit sa patrouille, visite les commerçants. Maike entame une conversation avec un client originaire d’Autriche.

image 
Le duo règle les problèmes de cohabitation entre les estivants, fait respecter la réglementation et visite les commerçants. Une présence qui rassure. – A. K.

« Nous avons beaucoup de clients allemands, belges ou hollandais, témoigne Patricia, la gérante du restaurant la Bodega. Je viens de faire la connaissance de cette policière allemande, c’est une bonne chose, cela peut être utile. »

Un couple de touristes s’avance spontanément vers Maike pour lui demander un renseignement. Enchantés de trouver une de leurs concitoyennes sous l’uniforme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>