Aux larmes citoyens !

delacroix-liberte-guidant-peuple

Delacroix – La Liberté guidant le peuple

« Ils viennent jusque dans vos bras égorger vos fils, vos compagnes » …

Encore un effort et on y est ! Après Hervé Cornara (2015 – Saint-Quentin-Fallavier), Jacques Hamel (2016 – Saint-Étienne-du-Rouvray), Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie, a été décapité à Conflans-Sainte-Honorine pour avoir exercé son métier. A quand le prochain sur notre sol de France ?

Notre République est accueillante. Tout le monde peut s’y inviter comme dans le lit d’une péripatéticienne. La différence, c’est que tous ces « conviés », on les paye avec nos impôts !

 

Abdoullah Anzorov, le tueur, (étonnant, aucun propagandiste ne l’a supposé dérangé du bulbe !) était un musulman tchétchène pratiquant. Selon l’ambassade de Russie il n’est pas russe comme les médias l’ont vite déclaré dans le but inavoué de protéger l’image de nos chances pour la France. Ce qu’a fait ce jeune à peine majeur, encouragé par le post d’un parent d’élève, correspond à la lettre à des injonctions explicites du Coran.

 

La décapitation des infidèles en terre chrétienne est contenue dans la loi islamique. Il a diffusé la photo de sa victime avec cet écrit : « A Macron, le dirigeant des infidèles, j’ai exécuté un de tes chiens de l’enfer qui a osé rabaisser Muhammad ». Ce crime est lié à sa religion et non au terrorisme.

 

L’Islam est un droit religieux lequel prend l’homme depuis le berceau jusqu’à la tombe, cela dans tous les aspects de son existence.

 

J’ai regardé notre acteur de théâtre élyséen, presque ému aux larmes, dans son numéro de haute volée (comme ce jour de l’incendie de Notre Dame), fixer la caméra, incapable de dire les vrais mots, de comprendre ce qui se passe véritablement dans le pays, pour dire : “ils ne passeront pas” ! Mais ils sont déjà là Monseigneur !

Dans le même esprit, le temps de trouver une paire de bretelles, quasiment toute la classe politique remontait ses pantalons et pantys, l’espace d’un rassemblement dans un émoi faussement effrayé.

 

A chaque tragédie ces courageux élus du peuple condamnent à demi mot. Ces mêmes « poli-tocards » qui, la tempête calmée, n’ont de cesse de dénoncer les amalgames, les atteintes à la diversité, l’enchantement du “vivre ensemble”. Vive l’hypocrisie devenue institution d’État…

 

Mesdames et messieurs bienvenue en « Poltronie ! »

 

Ces petits roitelets, de tous bords, devraient avoir honte et faire profil bas plutôt que de diffuser des messages faussement optimistes alors qu’ils ont parfaitement conscience de la situation catastrophique de notre pays dont ils sont entièrement responsables faute d’avoir des burnes solidement accrochées. La peur peut-être ? Ne pas agir afin de ne pas susciter une réaction dans les banlieues. Si cela est avéré, alors il faut changer de métier… A noter que les taux de testostérone de leurs homologues européens sont aussi au plus bas.

 

La liberté d’expression est morte pour longtemps dans notre France et ils le savent. La peur est là. Les enseignants, les journalistes, les intellos…et probablement nos magistrats ont peur à des degrés divers ? Après tout n’y a-t-il pas que des « infidèles » sur le mur des cons ?

 

Et le peuple « Bisounours » se laisse aller à la procession habituelle qu’est la “marche blanche” associée au dépôt de fleurs et de peluches avec allumage des bougies. Bref vous n’aurez pas ma haine !  Ou encore : « Adieu Monsieur le Professeur » comme cela a été chanté… mais on est où là ?

 

Pendant 40 ans les « Zélites » de la République ont creusé un sillon dangereux. Le sillon est devenu une tranchée. La France ne peut plus en sortir autrement que par l’affrontement, type « saint Barthélémy », ou la partition comme l’a affirmé, en son temps, notre virtuose du scooter, à l’occasion, visiteur de racaille polytraumatisée du fion. …

 

La menace est devenue une masse incontrôlable, croissante et un réservoir d’électeurs considérable. Ses meneurs suivent les préceptes de Lao Tseu : «  profiter des erreurs de l’ennemi pour gagner la guerre sans avoir à combattre ».

 

Nous allons vers une libanisation lente de ce qui fut notre douce France acceptée par des citoyens devenus amorphes.

 

Je ne vois aucun retour en arrière possible tellement cette hydre, telle une cinquième colonne, est infiltrée partout dans des proportions ingouvernables…et incontrôlables. Le drame de la PP, il y a juste un an, en est une illustration.

 

Nous sommes impuissants tant sur le plan légal que sur le plan idéologique, d’autant que les instances légiférantes issues de Maastricht ne nous laissent que des clopinettes en guise de souveraineté.

 

Quant à la déradicalisation instituée… je me tiens les côtes !

 

Mazarin, cardinal de son état, qui vivait dans un siècle où le bon sens guidait encore les gouvernants, ne disait-il pas : “pour la racaille, il faut la mitraille”. A défaut ce ne sont pas quelques instituts de veille comme Pharos qui pourront y changer quoi que ce soit face à la collision des mondes qui pointe ?

 

Je plains les générations futures. Nous avons une culture citoyenne, la majorité d’en face a une culture communautaire. Voilà le vrai virus contre lequel il fallait se prémunir.

 

S’agissant du bal des hypocrites, Manu la mitraille n’a pas perdu le Nord avec cet hommage national à notre malheureux compatriote. Un député LR ( ?) demande même la « panthéonisation » du professeur. Avec de telles annonces la peur va effectivement changer de camp. Une lueur d’espoir ? Les camarades de la BAC ont ouvert la voie (pardon je voulais dire le feu !)

 

Cela dit dormez tranquilles braves gens, dans moins d’un mois tout ça sera oublié.

 

Quoi que l’on pense des causes profondes du désastre, la cause directe fut l’incapacité du commandement” (Marc Bloch résistant arrêté par la milice).

 

Charles Martel

Lecteur fidèle de l’APG

 

Note de la rédaction de Profession-Gendarme :

Merci à Charles Martel pour cette lettre pleine de vérités, si le peuple ne nous entend pas et n’ouvre pas son esprit à la réflexion, alors voici ci-dessous ce qui nous attend, nous et les générations futures :

le-radeau-de-la-meduse-gericault-1024x699Le radeau de la Méduse

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>