Affaire Arthur Noyer : des ossements retrouvés par la gendarmerie

Affaire Arthur Noyer : des ossements retrouvés par la gendarmerie
Nordahl Lelandais est soupçonné de l’assassinat du caporal Arthur Noyer (à droite).

Facebook

Un survol de la zone de Montmélian, en Savoie, a permis à la gendarmerie de localiser des ossements qui « semblent être humains »

L’enquête sur la mort d’Arthur Noyer se poursuit. Le Dauphiné Libéré révèle qu’un hélicoptère de la gendarmerie est parvenu à localiser des ossements près de la zone de découverte des fragments de crâne du jeune militaire, à Montmélian (Savoie). Ces nouvelles recherches ont eu lieu vendredi après-midi.

Selon Le Parisien, les ossements retrouvés « semblent être humains » mais leur « aspect » et leur « décoloration » paraissent « ne pas correspondre tout à fait » à ceux des débris du crâne localisés en septembre.

Deux disparitions, un seul suspect

Une expertise complète doit permettre de dire s’ils appartiennent au jeune chasseur alpin, disparu dans la nuit du 11 au 12 avril après une soirée avec des amis de régiment, à Chambéry.

Cette affaire implique Nordhal Lelandais, par ailleurs mis en examen fin novembre pour le meurtre de la petite Maëlys. C’est par la piste de sa voiture, une Audi noire, qu’il avait méticuleusement nettoyée au lendemain de la disparition de l’enfant en Isère, que les enquêteurs sont remontés jusqu’à lui. Autre fait troublant, les téléphones de Nordahl Lelandais et Arthur Noyer ont « déclenché les mêmes relais », la nuit du 11 au 12 avril, entre 23 h 48 et 3 h 41.

Source : Sud Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>