Action de la gendarmerie Nationale contre le site Full Stream, spécialiste du piratage de films

Mercredi matin, la section de recherche de la Gendarmerie Nationale de Marseille a arrêté deux des administrateurs du site Full Stream. Un pirate, spécialisé dans le piratage de films, a été déféré.

Le portail Full Stream proposent des centaines de films et séries TV piratés.Le portail Full Stream proposent des centaines de films et séries TV piratés.

Le site Internet Full Stream est le 3ème plus gros site de streaming de films pirates Francophone. D’après Netcraft, le 16 940e mondial, juste devant le portail gouvernemental LegiFrance. Cet espace web permet de regarder des films et des séries TV piratés directement, sans avoir besoin de télécharger l’intégralité du fichier Mp4, .mov ou autre .avi sur le disque dur de son ordinateur. Du streaming illégal.

Comme je vous l’annonçais sur mon compte Twitter @Damien_Bancal, mercredi matin, au saut du lit [6 heures], dans la région de Marseille, les amis du petit déjeuner de la brigade de recherche (SR) de Marseille ont réveillé deux hommes d’une vingtaine d’années. C’est d’ailleurs la même SR qui avait mis fin au portail de contrefaçons Planète LOLO.

Mercredi, après une fouille complète des espaces de vie des deux individus (L’un d’eux vivait chez sa maman. Ils étaient aux RSA et inscrits au Restaurant du cœur), les deux internautes ont été placés en garde à vue. 48 heures plus tard, l’un des administrateurs se retrouve pour 4 mois en prison (avant d’être jugé pour les faits qui lui sont reprochés, la gestion de Full Stream). De la prison ferme en raison de son comportement et ses propos tenus devant le juge. Une première dans un dossier traitant de streaming.

Une plainte de l’ALPA, en 2015

L’enquête est est à l’initiative de l’ALPA, l’Association de Lutte contre le Piratage Audiovisuel. La Sacem s’est raccrochée à cette enquête à la vue du préjudice subit pas les artistes. Un an plus tard, ce préjudice virtuel est devenu beaucoup plus concret. Un million de visiteurs par jour [92829 films/séries TV/…]. Une voiture [BMW S3], du matériel informatique et téléphonique dernier cris ont été saisis. Sans parler de ce million d’euros caché sur des comptes bancaires basés à Hong-Kong. « De l’argent perçu via plusieurs régies publicitaires basées en Espagne et en Israël, confirme un proche de l’enquête. Certaines régies publicitaires venaient les supplier de travailler avec elles. Full Stream se rémunérait aussi via des plateforme off-shore proposant des vidéos« .

Les individus n’ont pas été facile à retrouver. Plusieurs systèmes d’anonymisation avaient été mis en place, comme des VPN. « Ils ont affirmé aux gendarmes que le streaming était légal, ils n’offraient aucun téléchargement, que de la visualisation en direct, souligne un agent de la SACEM, Un message que les pirates aiment faire passer. C’est totalement illégale« .

L’enquête est toujours en cours. Un troisième homme est activement recherché. Les autorités se penchent dorénavant sur le blanchiment de l’argent collecté par Full Stream. Le portail, hébergé au Canada, est toujours actif au moment ou j’écris cet article. Des arrestations Marseillaises qui tombent à quelques jours, le 16 mars, de la sortie du film « Marseille« .

Source : Zataz Magazine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>