À Fougères, les Gilets jaunes repartent au combat

e00e414e396bec6206bf24ee2acc9354-fougeres-les-gilets-jaunes-repartent-au-combat_2Après un début de semaine où les actions n’étaient pas forcément abouties parfois, faute de renfort, ce soir ils sont bien décidés à se faire à nouveau entendre. | OUEST-FRANCE

Ils ont créé la surprise, ce mercredi soir, en occupant un rond-point stratégique situé dans la zone d’activités de Plaisance, à Saint-Sauveur-des-Landes, près de Fougères. Et ils ne comptent pas s’arrêter là…

Après un rassemblement ce mercredi matin au niveau du parking de la Douve, les Gilets jaunes fougerais ont marqué un grand coup en soirée en allant investir le rond-point situé dans la zone d’activités de Plaisance, à Saint-Sauveur-des-Landes, près de Fougères. Deux voitures de la gendarmerie à proximité.

Un rond-point stratégique, situé à proximité de deux transporteurs routiers : Gélin, Groussard Logistics et du grossiste alimentaire Disgroup. Leur objectif : empêcher les camions d’entrer et sortir.


Sur place, les Gilets jaunes s’organisent pour tenir le plus longtemps possible : micro-onde, feu de joie, groupe électrogène…Ils sont une trentaine. | OUEST-FRANCE

Ils sont arrivés aux alentours de 18 h 30 avec l’intention d’y rester toute la nuit ainsi que les jours qui viennent. Sur place : groupe électrogène, micro-onde, petite sono, palettes de bois pour se chauffer… « Nous sommes là pour une durée indéterminée », assure l’un d’entre eux.

Un blocage parti pour durer ?

Après un début de semaine où les actions n’étaient pas forcément abouties parfois, faute de renfort, ce soir ils sont bien décidés à se faire à nouveau entendre.


Sur place, les Gilets jaunes l’assurent : sans avancées significatives ils sont prêts à rester là aussi longtemps qu’il le faudra. | OUEST-FRANCE

« Après une belle manifestation samedi dernier et plusieurs actions qui n’étaient pas forcément contraignantes pour les citoyens, nous avons décidé de frapper un grand coup, explique un des Gilets jaunes. Le discours de Macron ne nous a pas du tout convaincus et nous attendons surtout un retour du sous-préfet que nous avons rencontré pendant plus de trois heures la semaine dernière. Un silence assourdissant, comme une déception de plus qui vient se greffer à toutes les autres. »


Des revendications détaillées devraient être mises en ligne dès demain. | OUEST-FRANCE
Ce soir, c’est barrage filtrant mais dès demain cela se transformera selon toute vraisemblance en blocage. Leurs revendications, elles, seront mises en ligne ce jeudi sous la forme d’un cahier de doléances.
Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>