Attaque de la préfecture de police : le récit glaçant du policier qui a stoppé Mickaël Harpon

Le jeune policier, qui a mis fin à la folie meurtrière de Mickaël Harpon à la préfecture de police de Paris jeudi 3 octobre, raconte comment il a eu à faire face à un homme qui rien ne pouvait arrêter, à part des balles.

Alors que l’enquête se poursuit après la tuerie à la préfecture de police de Paris jeudi 3 octobre, on en sait plus désormais sur le policier qui a abattu le terroriste. Un jeune agent sorti de l’école depuis moins d’une semaine, et qui a été confronté à l’horreur. France 3 a pu avoir accès à son témoignage, dont le récit est parfois glaçant. « Une collègue qui venait de la cour de la préfecture m’a apostrophé, sanglotante et affolée. Elle a affirmé qu’un terroriste se trouvait dans l’enceinte, armé d’un couteau et qu’il venait de poignarder plusieurs collègues », a raconté gardien de la paix.

Deux coups de feu pour l’arrêter

Le policier s’est ensuite trouvé face à Mickaël Harpon : « Il tenait dans sa main un couteau de cuisine avec une grande lame pleine de sang (…) C’est alors que l’assaillant m’a regardé fixement et je lui ai ordonné une première fois à voix haute : ‘Police, pose ton arme’« , a relaté le héros. Mais rien n’y fait, l’assaillant s’est avancé avec le couteau pointé sur le policier. Il se met même à courir, et le gardien de la paix a tiré, le touchant au torse. Mickaël Harpon a continué à avancer, c’est alors, dos au mur, le policier a tiré une seconde fois.

Source : France TV Info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>