200 km/h entre La Roche-sur-Yon et Les Sables-d’Olonne : le chauffard condamné à deux ans et demi de prison

Le chauffard interpellé le 12 mars à La Roche-sur-Yon à l’issue d’une course poursuite depuis Les Sables-d’Olonne a été jugé et condamné ce 13 mars en comparution immédiate.

D160-Google-Maps-Google-Chrome-854x373L’homme de 24 ans a roulé à 200 km/h sur la 2×2 voies reliant Les Sables-d’Olonne à La Roche-sur-Yon.

Le tribunal des Sables-d’Olonne a condamné ce mercredi 13 mars 2019  en comparution immédiate un homme de 24 ans, à deux ans et demi de prison ferme.  Le jeune homme a aussitôt été incarcéré.

Il avait été interpellé dans la nuit du 11 au 12 mars, après une course poursuite des Sables-d’Olonne à La Roche-sur-Yon.

Lire aussi : Un chauffard interpellé après une course poursuite entre Les Sables-d’Olonne et La Roche-sur-Yon

200 km/h jusqu’à La Roche-sur-Yon

Pour le président du tribunal, une seule phrase résume les faits :

« Une inconscience sans limites ».

A 1 h 30 le mardi 12 mars, une patrouille de la police des Sables-d’Olonne tente d’interpeller le conducteur d’un véhicule Golf qui roule à vive allure dans une rue de la ville. C’est le début d’une course-poursuite qui va prendre fin à La Roche-dur-Yon.

Le conducteur, un jeune homme âgé de 24 ans, dira « avoir paniqué ». Alcoolisé, détenteur de plusieurs grammes de cannabis, il appuie sur l’accélérateur, jusqu’à des pointes à 130 km/h dans l’agglomération sablaise.

Toujours poursuivi, il parvient tout de même à rejoindre le rond-point de la Burguinière et continue sa route sur la 2×2 voies, frôlant les 200 km/h jusqu’à l’entrée de La Roche-sur-Yon où l’attendent les policiers. Rien n’y fait : il force les barrages, et tente de semer les forces de l’ordre, prenant des ronds-points, des rues en contresens. Il grille des feux rouges à 120 km/h.

Son périple prend fin après un tête-à-queue. Pourtant, bloqué par un véhicule de police sur l’avant de sa Golf, puis par l’arrière, il tente une nouvelle fois de s’enfuir. Peine perdue : il est interpellé, non sans difficultés, par les policiers.

Insultes envers les forces de l’ordre, également en direction des sapeurs-pompiers puis aux infirmières du CHD, fusent.

Casier judiciaire chargé

À la barre, s’il reconnaît les infractions routières, il conteste les insultes et la rébellion lors de son interpellation.

Malgré son jeune âge, il a déjà un casier judiciaire bien chargé, avec neuf condamnations dont sept pour des délits routiers aggravés par non-détention de permis de conduire, alcool, stupéfiants. Il est d’ailleurs sous le coup d’une condamnation avec mise à l’épreuve qui n’est pas respectée.

Une situation qui amène le ministère public à requérir une peine d’emprisonnement ferme avec mandat de dépôt.

Prison ferme

Dans son délibéré, le tribunal a suivi les réquisitions. Le prévenu a été condamné à deux ans de prison ferme auxquels s’ajoutent six mois de révocation de son précédent sursis mise à l’épreuve. Il a interdiction de conduire tout véhicule à moteur pendant cinq ans. Le véhicule Golf est saisi. Il devra également indemniser les policiers que se sont portés partie civile.

Il a immédiatement été incarcéré à la maison d’arrêt de Fontenay-le-Comte.

Source : Actu.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>