12.000 policiers et gendarmes mobilisés à Paris pour le week-end des 14 et 15 juillet

3f3d83703a1f1b46e2201ac102aee

Michel Delpuech, le préfet de police de Paris. – BFMTV

12.000 policiers et gendarmes, 3.000 personnels de secours vont être déployés lors de ce week-end de festivités dans la capitale qui accueille le traditionnel défilé du 14-Juillet et la diffusion dimanche de la finale de la Coupe du monde de football.

« Un important dispositif » pour « que la fête ne soit pas gâchée par des drames ». Voilà ce que promet la préfecture de Paris à deux jours d’un week-end chargé en terme de festivités à Paris. 12.000 membres des forces de l’ordre vont être mobilisés le 14 juillet pour le traditionnel défilé militaire sur les Champs-Elysées mais aussi le lendemain, le 15, à l’occasion de la finale de la Coupe du monde qui sera diffusée sur le Champ-de-Mars. A cela s’ajoute les quelque 2.000 militaires de la mission Sentinelle déjà déployés dans la capitale.

4.000 policiers pour la Finale

Afin de sécuriser ces trois événements, le préfet de police de Paris a installé trois périmètres de protection, institué par la nouvelle loi pour la lutte contre le terrorisme votée en octobre 2017. Un important dispositif de sécurité et des accès strictement contrôlés vont être mis en place. D’abord aux abords des Champs-Elysées, le 14 juillet au matin, avec le déploiement de 2.900 forces de l’ordre dans cette zone. Idem pour le feu d’artifice qui sera tiré samedi soir depuis le Champs-de-Mars.

Le lendemain, ce sont 4.000 membres des forces de l’ordre et 300 personnels pour les secours qui seront mobilisés pour sécuriser la retransmission de la finale du Mondial qui verra l’équipe de France affronter celle de la Croatie. Les Parisiens, Franciliens ou encore touristes pourront assister à l’événement sur un écran géant installé sur la Tour Eiffel – le monument sera d’ailleurs fermé dimanche. La fan zone pourra accueillir 90.000 personnes.

Accès strictement contrôlés

Là encore, l’accès au Champs-de-mars sera strictement contrôlé. « C’est le système de la triple peau », a résumé Alain Gibelin, directeur de la Direction de l’ordre public et de la circulation (DOPC). Des pré-contrôle en amont de la fan zone pourront être réalisés par les forces de l’ordre déployés, policiers, CRS, gendarmes. Ensuite des filtrages, à l’entrée du Champ-de-Mars, seront eux effectués par les 400 personnels de la mairie de Paris affecté avec des policiers en appuie. Enfin, la fan zone sera quadrillée à l’intérieur par d’autres agents de police.

« Tous les accès sont contrôlés, aucune personne ne passe sans être palpée, contrôlée », a insisté le préfet de police de Paris.

« En cas de victoire de l’équipe de France, la célébration de ce succès, de cette deuxième étoile qui viendra orner le maillot, donnera lieu à des scènes de liesse, des rassemblements de foule dont nous avons eu un avant-goût déjà après la demi-finale », a imaginé Michel Delpuech. Ainsi, la préfecture de police pourrait rapidement interdire la circulation automobile dans une vaste zone autour des Champs-Elysées pour éviter la cohabitation entre « une foule de piétons, joyeux, festifs souvent débridés et des automobiles ». Les forces de l’ordre s’attendent aussi à un lendemain de fête fastidieux alors que des échanges sont déjà en cours entre leur hiérarchie et l’équipe de France de football pour un éventuel défilé des joueurs dans la capitale.

Menace terroriste

Pour les deux événements, le conseil est le même: arriver le plus tôt possible aux événements, dès 8 heures pour le défilé du 14-Juillet et dès 13 heures pour accéder à la fan zone du Champ-de-Mars. Dès ce mercredi soir, un dispositif préventif est déployé. Le préfet de police de Paris souhaite « obtenir des communes, des bailleurs qu’ils retirent les poubelles, les épaves pour éviter que se trouvent sur la voie publique des objets inflammables ou pouvant être utilisés lors de violences urbaines ».

« Le contexte est celui d’une menace terroriste avérée, une menace endogène qui est la préoccupation première. On l’a vu il n’y a pas si longtemps à Paris, le 12 mai », a rappelé Michel Delpuech.

A Marseille, le dispositif de sécurité va être conséquent. Alors que la fan zone pourra accueillir jusqu’à 20.000 personnes, 2.500 policiers et gendarmes seront mobilisés pour assurer la sécurité de l’événement.

Source : BFMTV

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>